CPI : Netanyahou juge la demande d'adhésion palestinienne "hypocrite"

le
0
Si l'Autorité palestinienne voyait sa demande aboutir, elle pourrait saisir la cour contre les dirigeants israéliens, notamment Benyamin Netanyahou.
Si l'Autorité palestinienne voyait sa demande aboutir, elle pourrait saisir la cour contre les dirigeants israéliens, notamment Benyamin Netanyahou.

Benyamin Netanyahou a pressé jeudi la Cour pénale internationale (CPI) de rejeter la demande "hypocrite" d'adhésion palestinienne. Motif : "L'Autorité palestinienne (...) n'est pas un État, mais une entité liée à une organisation terroriste, le Hamas, auteur de crimes de guerre", a déclaré le Premier ministre israélien selon un communiqué publié par ses services. Il s'exprimait après avoir réuni certains de ses collaborateurs au ministère de la Défense à Tel-Aviv pour discuter de la réponse à apporter à la demande d'adhésion à la CPI signée la veille par le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Exaspéré par le blocage complet de l'entreprise visant à créer un État palestinien indépendant coexistant avec Israël, M. Abbas a mis mercredi à exécution une menace brandie depuis des années en signant la demande d'adhésion à la CPI. La cour, qui siège à La Haye (Pays-Bas), a pour mission de poursuivre les auteurs de génocides, crimes contre l'humanité ou crimes de guerre. L'adhésion à cette cour, rendue possible par l'obtention fin 2012 du statut d'État observateur à l'ONU, est censée permettre aux Palestiniens d'engager des actions légales contre des dirigeants israéliens pour leur conduite des différentes guerres comme celle de juillet-août 2014 à Gaza, ou encore pour les agissements en tant qu'occupants.

La colonisation en hausse

Selon des statistiques officielles rendues publiques jeudi, la population des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant