Corée du Nord : Kim Jong-un sur un billard allemand

le
2
Kim Jong-un et sa canne, sur un cliché diffusé la semaine dernière par le régime nord-coréen.
Kim Jong-un et sa canne, sur un cliché diffusé la semaine dernière par le régime nord-coréen.

Le visage pâle, une canne à la main, le "leader suprême" a effectué son grand retour. Six semaines après sa dernière apparition publique, Kim Jong-un affiche un sourire forcé, à l'occasion de sa première sortie devant les flashs de la propagande, ce 14 octobre. Stylo au garde-à-vous, sa garde rapprochée en uniforme boit toujours les paroles du jeune dictateur, dont le visage semble gonflé par les antidouleurs. Kim est bien le maître de Pyongyang, disent les images, balayant les rumeurs de coup d'État qui foisonnaient sur la Toile et commençaient à s'infiltrer au royaume ermite. Mais c'est un tyran convalescent.Les services de renseignement sud-coréens ont scruté à la loupe ces clichés, en quête d'une supercherie, mais n'ont rien détecté. Ces photos non datées sont réelles et confirment les informations glanées par leurs espions. Kim Jong-un n'est pas à l'article de la mort. Il récupère normalement d'une opération à la cheville, menée par un chirurgien européen, le mois dernier à Pyongyang. Fidèle à la tradition de ses aïeux, le troisième des Kim a réclamé les meilleurs praticiens mondiaux à son chevet. Mais, cette fois, la piste française serait un leurre selon les renseignements de Séoul. L'illustre patient n'est pas passé entre les mains d'un bistouri parisien, comme l'avançait le grand quotidien Joongang Ilbo, il y a une semaine. Le jeune leader a été opéré par un chirurgien allemand, confie au Point.fr. une source...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le dimanche 19 oct 2014 à 18:14

    je pensais qu'il avait chopé un coup de froid à la tête...

  • LeRaleur le dimanche 19 oct 2014 à 15:37

    Tôt ou tard, tout va se terminer, comme en Russie. Entre temps beaucoup de mal aura été fait au peuple.