Corée du Nord : Kim Jong-un reprend la main

le , mis à jour le
1
Le leader nord-coréen Kim Jong-un veut concilier relance économique et développement de l'arsenal atomique (illustration).
Le leader nord-coréen Kim Jong-un veut concilier relance économique et développement de l'arsenal atomique (illustration).

Le jeune Kim Jong-un maîtrise à merveille l'art du contre-pied. Après avoir mis en sourdine ses ambitions nucléaires ces dernières semaines, en mettant l'accent sur le développement économique, le « dirigeant suprême » de la fière République populaire de Corée (RPDC) à pris la planète par surprise en proclamant avoir détonné une bombe H, mercredi. Le leader nord-coréen a donc mené les experts internationaux en bateau le 1er janvier lors de son allocution rituelle du nouvel an, où il n'avait pas fait mention de ses ambitions atomiques. Déjà, certains exégètes voyaient dans cet « oubli » notable un indice annonciateur d'un possible virage sur l'aile, mettant le cap sur les réformes économiques. La hausse du niveau de vie sera « la priorité absolue » en 2016, avait ainsi martelé Kim Jong-un lors de son allocution télévisée de 30 minutes, insistant sur la nécessité de « relancer » le développement économique.

L'essai nucléaire souterrain de ce mercredi matin ressemble donc à une douche froide sur la péninsule coréenne. À quoi joue le jeune dirigeant élevé en Suisse ? Comment interpréter ces signaux contradictoires ? En réalité, le test s'inscrit dans la droite ligne de la stratégie suivie par Kim Jong-un depuis son arrivée au pouvoir en décembre 2011. C'est une mise en pratique de la ligne dite du « byungjin », qui vise à mener de front le développement économique en parallèle de celui de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • glitzy le mercredi 6 jan 2016 à 14:02

    Le Caligula du 21e siècle. Il finira pareil.