Corée du Nord : Kim flirte avec Poutine

le
1
Kim Jong-un, invité par Poutine, a répondu par un premier signal positif, a assuré Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe.
Kim Jong-un, invité par Poutine, a répondu par un premier signal positif, a assuré Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe.

Vladimir Poutine a plus d'un tour dans son sac. Le président russe prépare une surprise de taille aux dirigeants occidentaux, en vue des célébrations des 70 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale. La présence en grande pompe du dernier dictateur trublion de la planète, devenu le nouveau "grand méchant" d'Hollywood depuis la sortie du film L'interview qui tue. Le dirigeant suprême Kim Jong-un en personne !

Le leader nord-coréen sera l'invité vedette de la cérémonie du 9 mai prévue à Moscou, à laquelle participera notamment le président chinois Xi Jinping et où sont conviés les dirigeants de l'Union européenne. Frénésie médiatique garantie. Si le maître de Pyongyang donne son feu vert, il s'agira de sa première apparition à l'étranger depuis sa montée sur le trône, en décembre 2011. Un joli pied de nez à l'Oncle Sam, comme au bon vieux temps de la guerre froide qui se profilait déjà à l'heure de Yalta.

L'affaire n'est pas encore ficelée, mais elle semble bien embarquée. "Le premier signal a été positif", a déclaré Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, au sujet de la réponse de Pyongyang à l'invitation lancée par Moscou. La Corée du Nord doit encore officiellement confirmer le voyage mais, déjà depuis quelques mois, se rapproche ostensiblement de son voisin russe. En novembre, Kim a envoyé à Moscou une imposante délégation menée par son homme de confiance Cho Ryong-hae, qui a été...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Breizhll le jeudi 22 jan 2015 à 12:33

    Les dictateurs se retrouvent et s'entendent...