Copenhague : l'ambassadeur de France raconte la première attaque

le
0
L'ambassadeur de France au Danemark, François Zimeray, le 23 septembre 2014 à Copenhague.
L'ambassadeur de France au Danemark, François Zimeray, le 23 septembre 2014 à Copenhague.

"En quelques secondes, j'ai réalisé qu'on était en train de revivre la même chose qu'à Charlie Hebdo. C'était terrible", raconte François Zimeray dans Le Journal du dimanche. L'ambassadeur de France au Danemark était présent samedi lors du débat sur la liberté d'expression organisé dans un centre culturel de Copenhague visé par une attaque qualifiée de "terroriste" par la chef du gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt."J'avais été invité il y a une quinzaine de jours par les organisateurs de cette manifestation. Il s'agit d'une association danoise qui a pignon sur rue et qui souhaitait que je prononce le discours d'ouverture", explique-t-il. "Et puis, sans savoir que ce serait prémonitoire, j'ai évoqué la nécessité à laquelle nous étions confrontés de nous préparer à d'autres attaques", poursuit-il."Nous étions tous par terre en train de ramper"Alors qu'il avait prévu de s'éclipser au terme de son intervention, François Zimeray est finalement resté afin d'écouter la Femen Inna Shevchenko, qui lui succédait à la tribune. "Tout à coup, alors qu'elle parlait, on a tous entendu un grand bruit. Je me suis dit qu'une armoire venait de tomber ou qu'il s'agissait d'un pétard. Mais non, c'était bien des coups de feu répétés. J'étais incrédule, ça ne pouvait tout de même pas recommencer comme à Paris !"Le diplomate évoque alors une scène de panique : "Nous étions tous par terre en train de ramper vers la sortie...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant