COP21 : dérive de l'état d'urgence contre les militants écolos ?

le
2
La COP21 se déroule du 30 novembre au 11 décembre. Image d'illustration.
La COP21 se déroule du 30 novembre au 11 décembre. Image d'illustration.

Les militants écologistes représentent-ils un danger pour la sécurité de la nation ? Sont-ils considérés comme une menace similaire à celle de l'islam radical ? À l'avant-veille de l'ouverture de la COP21, certaines décisions prises au nom de l'état d'urgence suscitent l'interrogation, voire l'indignation. Des manifestations avaient déjà été interdites durant toute la durée de la conférence climat. Vingt-quatre militants écologistes ont été assignés à résidence. Dans trois de ces arrêtés, que l'Agence France-Presse a pu consulter, les personnes visées, âgées de 27 à 30 ans et soupçonnées d'appartenir à « la mouvance contestataire radicale », ne peuvent pas quitter leur ville de l'ouest de la France, à moins d'obtenir une autorisation préfectorale, doivent pointer trois fois par jour au commissariat et ont l'obligation de rester à leur domicile de 20 heures à 6 heures jusqu'au 12 décembre, au lendemain du dernier jour de la conférence climat.

Une atteinte au droit de manifester ?

Selon les arrêtés, le ministère leur reproche d'avoir déjà commis de « graves troubles à l'ordre ou à la sécurité publics » lors de précédentes manifestations. Ils auraient même été interpellés en possession de cocktails Molotov. Leur avocate Marie Dosé dénonce « une atteinte au droit de manifester » et « un détournement de l'état d'urgence ». Elle va former des recours au tribunal administratif. La ...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • boudet le samedi 28 nov 2015 à 12:55

    Esxusez moi, son nom est la COP21, le nombre scandaleux de participants serait bien de 40 000 venat de tous les payas du monde : avion, voiture,... soit une trace carbone non négligeable. Un comble pour une réunion qui est censée rendre notre planète plus écologique. Dans un monde truffé de nouveautés technologiques permettant à tous de ne pas se déplacer, c'est un comble

  • boudet le samedi 28 nov 2015 à 12:51

    Au lieu de s'insurger contre les actions du gouvernement vis à vis de ces écologistes radicaux et extrémistes, EELV ferait mieux de s'insurger contre le nombre de participant à la COP40000.