Conservatoires : les profs de musique, d'affreux pervers ?

le
0
Un rapport de l'Inspection général sur les rapports maître-élève dans les conservatoires fait polémique (Photo d'illustration).
Un rapport de l'Inspection général sur les rapports maître-élève dans les conservatoires fait polémique (Photo d'illustration).

Après avoir voté la fin des cours individuels dans les centres d'animation de Paris, Anne Hidalgo veut faire de même dans les conservatoires. Selon un rapport de l'Inspection générale datant de juin 2015, et évoqué le 19 mai dernier par Le Lab, « les cours individuels dans les conservatoires sont porteurs de risques de dérapages importants, notamment d'une relation maître-élève individuelle qui s'inscrit dans la durée, de rapports de proximité et de séduction et d'un contexte musical marqué par une banalisation des relations sexuelles entre maître et élève ».

Et le rapport de faire expressément allusion « aux relations entretenues par d'illustres musiciens ou musiciennes comme Hélène Grimaud, célèbre pianiste, et Jacques Rouvier, son maître » (sic). Des propos que les enseignants ne digèrent pas. « Le parti pris affiché dans ce rapport est parfaitement injurieux, s'agace dans Le Parisien/ Aujourdhui-en-France un professeur de piano. Les rédacteurs de ce texte ignorent, semble-t-il, tout des pratiques pédagogiques qui sont celles des conservatoires. Elles permettent une grande souplesse, l'adaptation au projet individuel de chaque élève. »

Les élus Les Républicains (LR) ont demandé à la maire de Paris, Anne Hidalgo, de faire supprimer les dispositions du rapport qui « amalgament les enseignants à des pédophiles potentiels ». Le débat sera posé lundi lors du prochain conseil municipal.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant