Congrès des Républicains : Sarkozy, 2017 en ligne de mire

le
0
Nicolas Sarkozy et les ténors de la droite au milieu des militants lors du congrès fondateur du parti des Républicains, le 30 mai.
Nicolas Sarkozy et les ténors de la droite au milieu des militants lors du congrès fondateur du parti des Républicains, le 30 mai.

Drapeaux tricolores, tee-shirts estampillés « Les Républicains », chants... À Paris, porte de la Villette, où se tient le congrès fondateur du parti dont le nouveau nom a été validé par 83 % des militants, ces derniers donnent de la voix : « Flamby démission ! Sarkozy à l'Élysée ! » Comme un avant-goût de campagne présidentielle. Des primaires doivent avoir lieu courant 2016 pour départager les candidats de la droite. Mais ce samedi, ce sont surtout les soutiens de Nicolas Sarkozy qui se sont pressés au Paris Event Center.

Lire aussi Congrès des Républicains : Sarkozy ou le sentiment de déjà-vu

Alain Juppé, François Fillon, Laurent Wauquiez... sur l'estrade, tous les ténors du parti - à l'exception de Jean François Copé - se sont succédé pour prendre la parole, certains sous les sifflets de l'assistance. Car c'est bien l'ancien président Nicolas Sarkozy, arrivé dès le matin pour s'offrir des bains de foule, distribuer les bises et les selfies, qui était attendu. Son discours a commencé peu après 15 heures, sous des applaudissements nourris. Des membres de la société civile ont également pris la parole, à l'image des sportives Marion Bartoli et Maud Fontenoy.

Près de 8 000 militants - 20 000 selon les organisateurs - se sont déplacés de la France entière pour assister au congrès. Les 28 et 29 mai, les adhérents de l'UMP se sont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant