Comment Marine Le Pen a fait la cour aux gays

le
1
Marine Le Pen a confié à Sébastien Chenu un collectif consacré à la culture qui sera rattaché au Rassemblement bleu marine.
Marine Le Pen a confié à Sébastien Chenu un collectif consacré à la culture qui sera rattaché au Rassemblement bleu marine.

"En ralliant Marine Le Pen, j'ai l'impression de faire un second coming out." À 41 ans, Sébastien Chenu vient de franchir un pas important : cet ancien secrétaire national UMP vient de rejoindre Marine Le Pen. Déçu par l'UMP et Nicolas Sarkozy, ce chef d'une entreprise de communication a annoncé jeudi 11 décembre son adhésion au Rassemblement bleu marine, un mouvement affilié au FN. Le premier "coming out" dont Sébastien Chenu parle, c'est la révélation de son homosexualité. Fortement engagé pour la reconnaissance de l'égalité des personnes LGBT, Chenu avait créé en 2001 GayLib, une association gay de l'UMP, aujourd'hui rattachée à l'UDI.

Pour Marine Le Pen, cette prise de guerre est de taille. "Cela prouve qu'il y a de tout au FN : des gaullistes, des homosexuels, des femmes de ménage, des ouvriers... Le FN, c'est la France !" s'est réjoui le président d'honneur du FN Jean-Marie Le Pen. C'est un fait : qu'ils affichent ou non leur homosexualité au grand jour, les gays sont les bienvenus au FN. Florian Philippot, vice-président en charge de la stratégie et de la communication, qui vient de se faire "outer" par le magazine people Closer, a ainsi été soutenu de façon unanime par les frontistes. Comme le disait Jean-Marie Le Pen, "il n'y a pas de surveillance des braguettes au FN". "Notre parti n'a jamais été homophobe", répète le député européen Louis Aliot.

Marine Le Pen, la diva

Pourtant, pendant longtemps, les gays...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 15 déc 2014 à 18:27

    L'opportunisme est la seule méthode du FN, 10% de l'électorat à récupérer...........