Comment les sondeurs ont-ils pu se tromper à ce point ?

le
8
Des partisans d'Hillary Clinton découvrent le résultat de l'élection présidentielle américaine le 8 novembre 2016, au Pinche Gringo Bar à Mexico.
Des partisans d'Hillary Clinton découvrent le résultat de l'élection présidentielle américaine le 8 novembre 2016, au Pinche Gringo Bar à Mexico.

Avec l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, les sondeurs se trouvent une nouvelle fois pris à contre-pied. De la même façon qu'ils n'avaient su prévoir le résultat du référendum britannique à propos de la sortie de l'Union européenne, ils ont été incapables d'anticiper l'élection du trublion américain.

Lire aussi : États-Unis, en route vers la Maison-Blanche.

Les commentateurs s'étranglent tandis que beaucoup d'opinions publiques dans le monde s'interrogent : comment l'incroyable a-t-il pu se produire ? L'événement auquel nous venons d'assister était-il aussi imprévisible qu'il y paraît ? Les recherches menées en psychologie sociale sur le phénomène de « zone muette » nous suggèrent que non.

Des opinions politiquement non correctes

C'est à partir du début des années 2000 que deux chercheurs français, Christian Guimelli et Jean-Claude Deschamps, font un constat troublant. Ils demandent à leurs étudiants d'écrire sur une feuille de papier cinq mots ou expressions associés au terme « gitans ». Mais les étudiants doivent donner leurs réponses selon deux consignes différentes : soit ils répondent en leur nom propre, soit ils répondent comme ils pensent que le feraient « les Français en général ». Mais, dans les deux cas, ils n'inscrivent pas leur nom sur la feuille de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a un mois

    La perte de confiance dans le système et donc dans les sondages font que les gens ne disent jamais la vérité. Voilà la raison ....elle s'appelle méfiance et hyporcrisie.

  • cavalair il y a un mois

    Toute la classe politique et les medias socialistes y compris les sondeurs prennaient leur reve pour realite et voila le resultat

  • charleco il y a un mois

    Les sondeurs ne se trompent pas : ils faussent les données et les résultats en fonction du client qui paie. ils savent très bien manipuler les chiffres, voilà tout.

  • gustav10 il y a un mois

    ils se contentent de faire plaisir à leurs clients, au travers des résultats qu'ils produisent. Ils sont devenus aussi aveugles que les politiques et les journalistes : ils ne regardent que ce qui les arrange.

  • bobded il y a un mois

    Comme Hollande en 2012 et comme aujourd'ui avec Jupette

  • bobded il y a un mois

    Comme pour les britichs

  • bobded il y a un mois

    Les médias ont été orientés pour favoriser Clint

  • JODHY il y a un mois

    heureusement que tout ne soit pas prévu