Comment François Hollande est intervenu dans les affaires judiciaires

le
0
C?est une enquête inédite sur l?affrontement que se livrent François Hollande et Nicolas Sarkozy qui sera diffusée ce soir sur Canal+ dans l?émission « Spécial Investigation ». 
C?est une enquête inédite sur l?affrontement que se livrent François Hollande et Nicolas Sarkozy qui sera diffusée ce soir sur Canal+ dans l?émission « Spécial Investigation ». 

C'est une enquête inédite sur l'affrontement que se livrent François Hollande et Nicolas Sarkozy qui sera diffusée ce soir sur Canal+ dans l'émission Spécial Investigation. Une plongée dans les coulisses les moins reluisantes de l'Élysée, devenu le théâtre d'une guerre de l'ombre entre les futurs rivaux de la présidentielle de 2017. « Car depuis 2012, ils n'ont jamais cessé de penser à la revanche », rappelle le documentaire.

Au coeur de ce combat, les affaires judiciaires qui menacent Nicolas Sarkozy. Bien sûr, François Hollande, en campagne, jurait que « nul ne devait intervenir dans les affaires de justice, encore moins au sommet de l'État ». Mais ça, c'était avant que l'affaire Cahuzac n'éclabousse la gauche au pouvoir? L'enquête des deux journalistes montre comment, pris de panique, l'entourage du président a tenté d'allumer un contre-feu en facilitant le travail des juges qui enquêtent sur l'affaire Tapie. Le témoignage du chef de la cybersécurité de l'Élysée, remercié en mai 2013, se révèle accablant pour l'équipe Hollande. Face caméra, Bernard Muenkel raconte comment le colonel Bio-Farina, chargé de la sécurité du château, lui a demandé de fouiller dans les archives informatiques du cabinet Sarkozy, en toute illégalité. Le militaire veut des informations sur des personnes bien précises. Il lui fournit une liste, sur laquelle les noms de Bernard Tapie, Christine Lagarde, Claude Guéant et une dizaine...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant