Comment Benjamin Netanyahu défie Barack Obama

le
1
Barack Obama est furieux de la venue de Benjamin Netanyahu aux États-Unis en dehors de toute invitation de la Maison-Blanche.
Barack Obama est furieux de la venue de Benjamin Netanyahu aux États-Unis en dehors de toute invitation de la Maison-Blanche.

John Kerry a essayé de calmer le jeu. À la veille de la visite très controversée à Washington de Benjamin Netanyahu, le secrétaire d'État américain a affirmé hier que le Premier ministre israélien était "le bienvenu pour venir parler aux États-Unis". Mais il a ajouté qu'il était "curieux, sinon unique", que la visite ait été organisée de manière si peu protocolaire.

John Boehner, le speaker républicain de la Chambre des représentants, a convié Benjamin Netanyahu à venir parler devant le Congrès américain, sans consulter l'administration. Le leader israélien a accepté et doit mardi prononcer un discours probablement très critique à l'égard des négociations internationales sur le programme nucléaire iranien. La Maison-Blanche furieuse de cette invitation faite dans son dos a annoncé que le président Obama ne rencontrerait pas Netanyahu, comme il est de mise avant une intervention au Congrès, et Susan Rice, la conseillère à la Sécurité nationale, a qualifié cette visite de "destructrice" pour la relation américano-israélienne.

Une manoeuvre électoraliste

Les rapports entre les deux alliés n'ont jamais été aussi mauvais, surtout depuis ces dernières semaines. Le président Obama et le Premier ministre Netanyahu ne s'apprécient guère et se sont affrontés à plusieurs reprises sur la politique d'expansion d'Israël dans les Territoires occupés, sur les négociations avec les Palestiniens et bien sûr l'Iran. Mais, surtout,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le lundi 2 mar 2015 à 09:15

    JPi - Pas invité, pas protégé ???