Cologne : les réfugiés manifestent pour lutter contre les amalgames

le
0
Un groupe de manifestants en faveur des réfugiés et contre la violence s'est réuni samedi devant la gare de Cologne.
Un groupe de manifestants en faveur des réfugiés et contre la violence s'est réuni samedi devant la gare de Cologne.

Son bonnet vissé sur la tête, il se tient droit comme un « i » avec un message qu'un de ses amis lui a griffonné sur une feuille de papier : « Non à la violence contre les femmes ». Wessam Al-Hallak était au même endroit durant la Saint-Sylvestre. « Je vis à une heure de Cologne et je suis arrivé à la gare à 22 heures pour retrouver un ami, explique ce Syrien de 29 ans, diplômé en ingénierie informatique. Je me suis alors retrouvé au milieu d'une foule compacte composée principalement d'étrangers, avec des jeunes qui se tiraient des fusées d'artifice les uns sur les autres. J'étais choqué. J'ai vite dit à mon copain de venir et nous sommes partis immédiatement. Je ne comprends toujours pas pourquoi la police n'a pas arrêté les fauteurs de trouble plus rapidement. Cette situation était un véritable désastre, mais c'est seulement le lendemain, en regardant les informations, que j'ai découvert ce qui s'était passé plus tard dans la nuit. »

Wessam, qui est arrivé en Allemagne il y a tout juste huit mois, après quatre semaines d'un long et dangereux périple, a rejoint samedi après-midi la bonne centaine de demandeurs d'asile qui ont bravé le froid et la neige fondue pour affirmer qu'ils n'avaient rien à voir avec les agressions sexuelles dont ont été victimes près de 200 femmes durant la nuit du nouvel an. Plusieurs portent le masque des membres d'Anonymous. Leurs pancartes affirment toutes plus ou moins les mêmes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant