Cologne : des attaques qui ont fait le jeu de l'extrême droite

le
0
Une manifestation organisée par le mouvement islamophobe Pegida a réunit des milliers de Colonais, le 9 janvier dernier.
Une manifestation organisée par le mouvement islamophobe Pegida a réunit des milliers de Colonais, le 9 janvier dernier.

Le malheur des uns... Les agressions de la Saint-Sylvestre à Cologne ont redonné le sourire aux partis d'extrême droite allemands, dans cette ville traditionnellement marquée à gauche. « Lors des dernières élections locales en 2014, nous avions remporté 4 % des voix, mais notre cote de popularité dans les sondages approche aujourd'hui 8 %, explique, satisfait, Helmut Waneczek, un des membres de la direction de l'antenne locale du parti populiste AfD. Depuis la nuit du nouvel an, les gens ont peur et ils acceptent plus volontiers nos idées. On le sent nettement lorsque nous installons des stands dans la rue. Les passants viennent davantage nous voir pour nous soutenir, et ils ne rechignent plus autant à prendre nos tracts. »

L'autre parti d'extrême droite, qui siège au conseil municipal de Cologne, espère aussi que les attaques du 1er janvier se traduiront par une hausse de sa popularité dans les prochaines semaines. « J'espère que les Colonais se rappelleront qu'on les avait prévenus que la politique d'immigration de l'Allemagne ne fonctionnerait pas, souhaite la dirigeante de Pro Köln, Judith Wolter, qui possède dans son bureau un panonceau sur lequel l'image d'une mosquée est barrée d'un gros trait rouge. Tous les autres partis disaient que le pays arriverait à intégrer tous ces demandeurs d'asile, mais nous avons toujours dit que des problèmes importants allaient rapidement apparaître. »

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant