Cisjordanie : au lendemain des deuils, la colère du peuple palestinien

le
0
Journée de deuil et de colère en Palestine après la mort d'un bébé brûlé vif.
Journée de deuil et de colère en Palestine après la mort d'un bébé brûlé vif.

Samedi après-midi, une foule bruyante a accompagné les funérailles de Laith Khaldi, un adolescent de 16 ans d'un camp proche de Ramallah touché la veille par un tir israélien. Tout comme lui, un autre jeune garçon a trouvé la mort dans la bande de Gaza dans des affrontements avec l'armée israélienne.

À l'origine de ces affrontements : l'annonce de la mort atroce d'un bébé palestinien. Vendredi à l'aube, un petit garçon de 18 mois est mort brûlé vif dans l'incendie de sa maison. Ses parents et son grand frère sont hospitalisés dans un état très grave. L'incendie criminel a été attribué à des extrémistes juifs qui ont visé deux maisons d'un village palestinien. Le gouvernement israélien a parlé d'un acte de terrorisme et promet de traquer les coupables.

La colère des Palestiniens intervient aussi alors qu'une jeune femme de 16 ans, qui participait à la Gay Pride de Jérusalem jeudi dernier, est décédée à la suite de ses blessures ce dimanche. Elle faisait partie des six personnes visées par un juif ultra-orthodoxe tout juste sorti de prison. Le criminel Yishaï Shlissel venait de purger dix ans de prison pour une attaque similaire, qui avait fait trois blessés lors de la Gay Pride de Jérusalem en 2005. L'homme avait été interpellé sur place et inculpé.

Les promesses de fermeté du Premier ministre israélien contre les extrémistes juifs n'ont pas calmé les esprits. Au contraire, les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant