Cinq mois après "Charlie Hebdo", où en sont les mesures Vigipirate ?

le
0
Plus de 10 000 hommes et femmes sont affectés au plan Vigipirate.
Plus de 10 000 hommes et femmes sont affectés au plan Vigipirate.

Depuis les attentats commis contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, porte de Vincennes, à Paris, ce sont pas moins de 10 500 militaires qui ont été réquisitionnés en France dans le cadre du plan Vigipirate. Soit plus encore que les effectifs présents pour les opérations extérieures. Ils protègent 830 "sites sensibles" en France (Vigilance renforcée), dont 310 principalement affectés à la surveillance de sites liés à la confession juive, en Ile-de-France (Alerte attentat). En outre, Matignon a ajouté que les « organes de presse, grands magasins, lieux de culte et transports » ont été placés sous « protection renforcée ». Un millier de CRS en moyenne sont mobilisés chaque jour, selon les sources syndicales.

En tout, 300 mesures de protection ont été prises dans ce cadre. Les principales incluent la mise en alerte des services de secours et des forces de l?ordre, l?interdiction de stationnement aux abords des établissements scolaires, le renforcement des contrôles de détection d?explosifs, l?activation des cellules de crise dans les ministères, préfectures et infrastructures sensibles, la contribution renforcée des forces armées à la surveillance et le renforcement du contrôle des personnes.

Un dispositif exceptionnel? depuis six mois

Le dispositif exceptionnel de l? « alerte attentat » est devenu permanent depuis maintenant six mois. Le contexte de tension depuis janvier pousse à la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant