Chroniques d'une surveillante - Le "job" de Nora

le
0
Tous les mercredis, retrouvez les chroniques de Nora Bussigny, surveillante dans un collège classé REP de banlieue parisienne, sur Le Point.fr (photo d'illustration).
Tous les mercredis, retrouvez les chroniques de Nora Bussigny, surveillante dans un collège classé REP de banlieue parisienne, sur Le Point.fr (photo d'illustration).

Elle s'appelle Nora Bussigny, elle a 20 ans, et pour financer ses études, elle a pris ce qu'elle pensait être « le job idéal » : « assistante d'éducation » ou « Assed » dans le jargon de l'Éducation nationale. Depuis un an, Nora est donc surveillante dans un collège classé REP (réseau d'éducation prioritaire, ex-ZEP) ? que nous ne nommerons pas ? en banlieue parisienne. Ce contrat de 18 heures lui permet d'assurer en parallèle sa licence de lettres classiques et de se confronter à un public auquel elle enseignera peut-être un jour.

« Les élèves sont un peu turbulents, mais pas méchants »

Pour décrocher le « job », Nora a passé un court entretien avec deux conseillers principaux d'éducation (« CPE »). La jeune femme, qui n'avait aucune expérience avec les enfants ou les adolescents, n'a pas eu à étaler ses motivations tant ses interlocuteurs semblaient avoir besoin d'elle. L'un d'eux lui a tout de même précisé : « Les élèves sont un peu turbulents, mais pas méchants. » C'est ainsi que Nora a appris qu'elle travaillerait dans un établissement dit difficile.

Aucune formation ne lui a été dispensée. « On m'a juste remis un vieux manuel à destination des Assed, avant de me dire : Vous apprendrez en situation ! raconte cette brune dynamique et volubile.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant