Chine : le grand test de Xi Jinping

le
1
Barack Obama et Xi Jinping, en septembre 2013.
Barack Obama et Xi Jinping, en septembre 2013.

Même le ciel de Pékin est au garde-à-vous. Le président Xi Jinping n'a rien laissé au hasard pour son premier grand test international à domicile. Les fonctionnaires ainsi que les usines ont été mis en vacances d'office pour garantir un air pur à Barack Obama ainsi qu'aux autres dirigeants de l'Asie-Pacifique qui se retrouveront du 7 au 11 novembre dans la capitale chinoise. Et pour sauver la face du régime, qui redoute que la pollution endémique ne gâche le sommet de l'Apec, rendez-vous clé pour sculpter la stature internationale du "grand Xi", comme le surnomment de plus en plus les médias officiels. Assurer un air pur à cette occasion est "la priorité des priorités", a annoncé le vice-Premier ministre Zhang Gaoli, visant une baisse de 40 % de la pollution. Des mesures sans précédent depuis les Jeux olympiques de 2008. En effet, ce rendez-vous est une nouvelle étape dans la montée en puissance orchestrée de Xi, déjà considéré comme le leader chinois le plus puissant depuis Deng Xiaoping. Moins de deux ans après son arrivée au pouvoir, il a écarté tout rival de poids de la scène intérieure, comme l'a illustré le dernier plénum du Parti, tenu en octobre. Grâce à une campagne anticorruption sans précédent, Xi fait coup double : il tient en respect ses ennemis politiques en faisant chuter le "tigre" Zhou Yongkang, l'ancien maître des services secrets, protégé par l'ex-dirigeant Jiang Zemin. En condamnant plus de 13 000 fonctionnaires...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • margot99 le jeudi 6 nov 2014 à 10:01

    Le président Xi Jinping.... LOL si ce n'était pas une insulte à tous ceux qui ont subit le terrorisme de ce criminel.