Chine-France : le rêve africain

le
0
Manuel Valls, en voyage en Chine.
Manuel Valls, en voyage en Chine.

Les autorités chinoises ont fait passer un message fort au Premier ministre français lors de rencontres politiques à Pékin : la Chine souhaite développer des partenariats avec la France pour aller explorer ensemble les marchés extérieurs. Le Premier ministre chinois a été très explicite lors de la conférence de presse commune : "La France et la Chine doivent promouvoir des sujets structurants, comme le nucléaire, l'aéronautique, le chemin de fer, et développer ensemble les marchés des pays tiers", a déclaré Li Keqiang.

Lors des conversations, la Chine a parlé plus spécifiquement d'Asie du Sud-Est et d'Afrique. Et au sens chinois, l'Afrique englobe tout le continent : du Maghreb à l'Afrique du Sud, en passant par l'ensemble du monde arabe. Pour le Premier ministre chinois, c'est une manière pour la Chine de proposer une solution au déficit commercial qu'enregistre la France à son égard (plus de 25 milliards d'euros, selon les chiffres français, environ 20 milliards, de source chinoise), un déséquilibre qui embarrasse Pékin. "La Chine ne cherche pas à avoir un excédent commercial avec la France, elle voudrait atteindre l'équilibre pour permettre de développer entre les deux pays une relation commerciale à long terme", a déclaré Li Keqiang.

La Chine, premier investisseur en Afrique

Pour le président Xi Jinping, qui est revenu sur le sujet en soulignant les perspectives de croissance, la vision est d'ordre plus stratégique....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant