Chevènement joue l'apaisement sur le burkini

le
72
BURKINI: CHEVENEMENT PRÔNE L'ORDRE PUBLIC
BURKINI: CHEVENEMENT PRÔNE L'ORDRE PUBLIC

PARIS (Reuters) - Jean-Pierre Chevènement, pressenti pour prendre la tête de la fondation pour les oeuvres de l'islam de France, a estimé mardi que les arrêtés anti-burkini, pris par trois villes du sud de la France, pouvaient être légitimes en cas de trouble à l'ordre public.

"Les gens sont libres de prendre leur bain costumé ou non, il y en a même qui le prennent entièrement nus", a déclaré sur Europe 1 l'ancien ministre de l'Intérieur qui s'est dit prêt à diriger l'institution dont l'objectif est de lever des fonds pour le financement des lieux de culte musulmans.

"Ma position, c'est la liberté sauf nécessité d'ordre public et je pense que quand il y a des possibilités de heurts comme il a pu s'en produire à Sisco, en Corse, le maire de Sisco comme le maire de Cannes sont fondés à prendre des arrêtés, ça fait partie des pouvoirs des maires qui sont chargés d'assurer la tranquillité publique", a-t-il ajouté.

Le maire socialiste de Sisco a annoncé lundi avoir pris un arrêté interdisant le "burkini" sur les plages de sa commune après des heurts samedi, attribués à un différend sur le port de ce vêtement de bain pour femmes musulmanes.

Les maires Les Républicains de Cannes et de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) avaient pris des arrêtés similaires.

"Il ne faut pas flatter les communautarismes, les exaspérer pour les dresser les uns contre les autres, je pense qu'il faut dans la société française plus d'amitié civique", a dit Jean-Pierre Chevènement.

Dans une interview au Parisien, la ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, émet pour sa part des doutes sur l'efficacité des arrêtés anti-burkini et met en garde contre toute "surenchère".

Le burkini "est le symbole d'un projet politique hostile à la mixité et à l'émancipation des femmes", souligne-t-elle. Mais il y a "une escalade dans les provocations et une surenchère dans la façon d'y répondre. C'est aux maires d'apprécier les éventuels troubles à l'ordre public. Et de le faire dans le respect du droit".

"L'efficacité c'est de rappeler les règles de mixité et d'égalité femmes-hommes", ajoute-t-elle. "Quand des arrêtés municipaux invoquent le contexte terroriste, cela n'apporte rien. Procéder par amalgame n'est jamais utile".

L'interdiction du burkini a été dénoncée la semaine dernière par plusieurs associations, notamment La Ligue des droits de l'homme ou encore SOS Racisme qui y a vu une "stratégie de la tension".

La fédération du PS des Alpes-Maritimes a dénoncé pour sa part "une opération de com' qui offrira une victoire aux fondamentalistes religieux."

(Marine Pennetier, édité par Pierre Serisier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 le mercredi 17 aout 2016 à 08:30

    Et la retraite c'est pour quand? on place ses petits copains comme d'habitude.

  • M140210 le mercredi 17 aout 2016 à 08:29

    Mais si , mais l'assimilation est possible...par le trou de balle.

  • ttini le mercredi 17 aout 2016 à 08:02

    en tout cas c'est clair et net. l'assimilation ne sera jamais possible

  • bearnhar le mercredi 17 aout 2016 à 07:16

    Ils ne peuvent invoquer qu'un prétexte de trouble à l'ordre public, et un trouble c'est facile à déclencher, des troubles peuvent aussi etres déclenchés à la vue de nones et curés en tenues, car la loi ne stipule que deux choses en matière vestimentaire, l'obligation d'une tenue décente (attentat à la pudeur), et l'interdiction de se dissimuler le visage, si vous etes entre les deux, légalement vous avez bon. Ils veulent mettre un doigt dans l'engrenage ? Très bien...

  • m1234592 le mercredi 17 aout 2016 à 01:33

    @mucius y'aurait pas un petit qquechose qui vous aurait échappé ? ... ce petit qquechose c'est la loi. On l'applique ou on gicle !

  • xenfab le mardi 16 aout 2016 à 21:11

    @M74 ===> Contrairement aux excités du coin, je ne suis axé sur rien du tout, j'aurais pu vous parler des asiatiques qui se couvrent entièrement, ou du scandale qu'a produit le bikini lorsqu'il est sorti en France, de la plupart des plages USA où il est interdit d'enlever le haut, mais à quoi bon n'est-ce-pas ?

  • mucius le mardi 16 aout 2016 à 21:10

    C'est vrai que l'apaisement c'est pas trop poutinien... Hein ZVR?

  • ZvR le mardi 16 aout 2016 à 20:56

    L'apaisement, on a vu ce que ça a donné la dernière fois.

  • indyta le mardi 16 aout 2016 à 20:43

    +100 300ch...!!

  • indyta le mardi 16 aout 2016 à 20:38

    ..il faut dans la société française plus d'amitié civique..c est sur que tomber sur son concitoyen une machette a la main, c est faire preuve d amitié..