Chérif Kouachi, le jeune rappeur devenu djihadiste

le
0
Chérif Kouachi, lors d'un reportage diffusé par le magazine Pièces à conviction en 2005.
Chérif Kouachi, lors d'un reportage diffusé par le magazine Pièces à conviction en 2005.

C'est l'un des deux principaux suspects dans l'affaire de l'attentat contre Charlie Hebdo. À 32 ans, Chérif Kouachi est tout sauf un inconnu. Il a déjà été condamné en 2008 pour avoir participé à une filière d'envoi de combattants en Irak, appelée la "filière des Buttes-Chaumont", dans le 19e arrondissement de Paris. Celle-ci aurait notamment permis, entre 2003 et 2005, le départ d'une dizaine de jeunes Parisiens pour le djihad vers l'Irak. Lire aussi "EXCLUSIF Comment Chérif Kouachi a échappé à la justice" (édition abonnés) Chérif Kouachi n'a toutefois pas toujours eu le comportement d'un islamiste radical. Dans cette vidéo, provenant d'une enquête de l'émission Pièces à conviction diffusée en 2005, on aperçoit un jeune homme tout sourire, croquant la vie à pleines dents et rappant devant la caméra. Mais c'est au contact de Farid Benyettou, un "prêcheur fondamentaliste" rencontré dans la mosquée Adda'wa du quartier Stalingrad à Paris, qu'il se radicalise. La police les arrêtera tous les deux, peu avant le départ pour l'Irak de Chérif Kouachi. Emprisonné durant un an et demi, ce dernier affirmera regretter son engagement passé et avouera ne pas s'être rendu compte de ce qu'il faisait. Il serait, aujourd'hui, le terroriste présumé ayant causé la mort de 12 personnes dans la rédaction de Charlie Hebdo. Retrouvez aussi "EN DIRECT les suspects toujours traqués entre l'Oise et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant