Chauprade quitte le FN : les dessous d'une démission

le
0
Le député européen Aymeric Chauprade part du FN et accuse Marine Le Pen de l'avoir trahi. Un coup dur pour le parti, à trois semaines des régionales.
Le député européen Aymeric Chauprade part du FN et accuse Marine Le Pen de l'avoir trahi. Un coup dur pour le parti, à trois semaines des régionales.

"Je quitte le FN à cause de deux trahisons essentielles dont Marine Le Pen s'est rendue coupable." Lundi 9 novembre, le député européen a annoncé dans une interview à I>Télé et au Figaro son départ du Front national, parti qu'il avait rejoint en 2013. Le géopoliticien reproche à la patronne de FN d'avoir exclu son père Jean-Marie Le Pen et aussi de lui avoir retiré ses responsabilités au sein de l'appareil en janvier dernier à cause d'un différend politique. "Comment ne pas penser que ceux qui trahissent à la fois leurs proches et ceux auxquels ils doivent tout ne trahiront pas un jour le peuple lui-même ?" s'interroge Aymeric Chauprade.

Feu sur Philippot

L'ancien formateur à l'École de guerre tire aussi à boulets rouges sur Florian Philippot, vice-président en charge de la stratégie et de la communication qu'il accuse d'être le mauvais génie de la patronne du FN. "Marine Le Pen s'est laissé piéger dans un chantage avec Philippot. Il lui a expliqué, dès le début, qu'il était la dédiabolisation en personne. Et cette logique dans laquelle elle s'est laissé enfermer est devenue un chantage quasi quotidien", regrette celui qui fut évincé en 2009 de sa chaire à l'École de guerre pour avoir exposé des thèses complotistes au sujet de l'attentat du 11 septembre 2001.

L'affaire Cocaïne, le déclencheur

Aymeric Chauprade songeait à quitter le FN depuis cet été. "J'envisage de quitter le FN. Marine nous...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant