Charm el-Cheikh : dès 2014, Londres redoutait le pire

le , mis à jour le
0
L'attentat a bel et bien été confirmé par les boîtes noires ce vendredi.
L'attentat a bel et bien été confirmé par les boîtes noires ce vendredi.

Le crash était-il évitable ? Alors que l'attentat a bel et bien été confirmé par les boîtes noires ce vendredi, les regards se tournent vers la sécurité de l'aéroport de Charm el-Cheik. Et pour cause, cette nouvelle thèse signifie qu'un terroriste a réussi à introduire une bombe dans l'avion. Ce dernier a-t-il profité d'une faille dans le système de sécurité ou d'une complicité au sein de l'aéroport ? Cette théorie semble privilégiée par plusieurs médias étrangers.

Selon un officiel britannique, cité par CNN, le gouvernement britannique était d'ailleurs conscient des défaillances de l'aéroport. Des experts avaient déjà évoqué des procédures de sécurité « mal supervisées », qui « manquent de régularité ». Un analyste américain, David Soucie, confie d'ailleurs à la chaîne d'information américaine que cet aéroport a la réputation d'être en sous-effectif au niveau des contrôles de bagages.

Des inspecteurs sur place

Les informations du

Guardian

mettent également en cause la sécurité de l'aéroport. Selon le journal, le Royaume-Uni avait dépêché des inspecteurs sur place, il y a un peu moins d'un an. À l'époque déjà, le constat de ces experts était sans appel : il y avait bel et bien un problème au niveau de la vérification des bagages, affirme un porte-parole du gouvernement britannique au quotidien anglais. Un employé de l'aéroport vient confirmer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant