"Charlie Hebdo" : Obama exprime à Hollande "la solidarité" américaine

le
0
Barack Obama a indiqué avoir offert l'aide des États-Unis pour que les terroristes soient traduits en justice.
Barack Obama a indiqué avoir offert l'aide des États-Unis pour que les terroristes soient traduits en justice.

La France est au centre du monde. L'effroyable fusillade survenue dans les locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, qui a fait au moins douze morts ce mercredi, fait la une de la presse internationale. L'attentat a rapidement provoqué un flot de réactions horrifiées de la part de nombreux chefs d'État de ce monde. Premier à réagir, le chef du gouvernement britannique David Cameron, qui a dénoncé des "meurtres révoltants" sur son compte Twitter.

"Nous nous tenons aux côtés du peuple français dans le combat contre le terrorisme et pour la défense de la liberté de la presse", a-t-il ajouté avant, quelques minutes plus tard, d'ouvrir la session hebdomadaire de questions devant le Parlement britannique en appelant à l'union avec la France contre le terrorisme et pour la démocratie. "Si les détails ne sont pas encore clairs, je sais que cette chambre et ce pays se tiennent unis avec le peuple français dans notre opposition à toutes les formes de terrorisme et dans la défense de la liberté d'expression et de la démocratie. Et ces gens ne pourront jamais nous ôter ces valeurs", a-t-il dit.

Barack Obama offre son aide

À Bruxelles, le nouveau président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a dénoncé "un acte intolérable, une barbarie". "Je suis profondément choqué par l'attaque brutale et inhumaine qui a frappé les locaux de Charlie Hebdo. C'est un acte intolérable, une barbarie qui nous interpelle tous en tant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant