"Charlie Hebdo" : Jeannette Bougrab pulvérise Luz

le
3
La compagne de Charb Jeannette Bougrab, le 9 janvier 2015 à Paris.
La compagne de Charb Jeannette Bougrab, le 9 janvier 2015 à Paris.

Jeannette Bougrab, qui a partagé sa vie avec le dessinateur Charb - décédé dans l'attaque de Charlie Hebdo le 7 janvier -, règle ses comptes avec le dessinateur Luz, proche de Charb et caricaturiste de Charlie toujours en poste. Dans Valeurs actuelles, l'ex-conseillère d'État à la Jeunesse de Nicolas Sarkozy lui reproche notamment d'avoir renoncé à caricaturer le prophète. Luz avait en effet déclaré en avril dernier que ce sujet "ne l'intéressait plus", qu'il s'en était "lassé". "On a connu mieux, comme héros"Le qualifiant de "médiocre", d''usurpateur", l'ex-présidente de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) en a profité pour lancer que le dessinateur ne devait la vie qu'à "une méchante gueule de bois". Comprendre : il ne s'est pas levé le 7 janvier au matin, et n'était donc pas à la rédaction lors de l'attentat, dans lequel 12 personnes ont péri. "On a connu mieux, comme héros", continue-t-elle. "La greffe qui marche le moins bien, c'est la greffe de couilles."Plus qu'une histoire de prophète, les raisins de la colère peuvent peut-être aussi s'expliquer par le fait que Jeannette Bougrab ait été reniée en tant que compagne officielle par les proches de Charb, lors de la mort de ce dernier. Le 10 janvier, les parents du défunt avaient démenti tout "engagement relationnel" entre eux. Jeannette Bougrab s'était dite "meurtrie". À maintes reprises, elle a reproché aux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sawer33 le vendredi 22 mai 2015 à 10:52

    Son discours relève de la rhétorique de manipulation guerrière mené par une élite politique qui désire implicitement obliger le peuple à se positionner contre un ennemi désigné. Tout ceux qui ne veulent pas faire la guerre sont désignés comme lâches ou traitres à la nation. Elle n'a qu'à montrer l'exemple en tenant une permanence à Charlie Hebdo.

  • masson33 le mercredi 20 mai 2015 à 10:46

    Blablabla....du vent tout ça........histoire de ne pas rester anonyme...la politique, c'est fini alors on se cherche une nouvelle notoriété médiatique.....même médiocre et polémiste...on fait avec ce qu'on a......et quand on a peu ou rien.....on ne fait pas grand chose...!

  • pier4564 le lundi 18 mai 2015 à 15:00

    stop aux provocations charliennes!