"Charlie Hebdo" : ce qu'en pensaient les Français, avant les attentats

le
3
Place de la République à Paris, au soir de la marche républicaine du 11 janvier.
Place de la République à Paris, au soir de la marche républicaine du 11 janvier.

L'élan a été noble, massif, admirable : 3,5 millions de Français se sont rassemblés le 11 janvier pour défendre à la fois les caricaturistes, les juifs, les musulmans et les forces de l'ordre. Le lendemain de l'attaque contre Charlie Hebdo, huit personnes sur dix se disaient prêtes à se mobiliser pour rendre hommage à ses dessinateurs, dans un sondage Odoxa pour Le Parisien-Aujourd'hui en France. Le même institut montrait, le 14 janvier, que 90 % de sondés se sentaient "fiers d'être Français". Faut-il en déduire que "tout est pardonné", comme l'annonce non sans ironie la une du "numéro des survivants" ? Car lors des précédentes "affaires Charlie", le soutien à l'hebdomadaire était moins unanime. Une "provocation inutile" En février 2006 ainsi, plus d'un Français sur deux déplorait la publication de caricatures de Mahomet, selon un sondage CSA. Dans l'enquête, publiée dans La Croix deux jours après le numéro spécial où Charlie Hebdo reproduisait les dessins controversés du Jyllands-Posten, 38 % des sondés jugeaient que les journaux qui avaient fait ce choix avaient "eu raison au nom de la liberté d'expression", et 54 % qu'ils avaient eu tort, "car cela constituait une provocation inutile". Ils étaient toutefois 53 % à dire ne "pas comprendre" l'ampleur de l'indignation que les publications de caricatures avaient provoquée chez les musulmans. Le même sondage tâchait d'évaluer les sujets...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le jeudi 15 jan 2015 à 18:18

    M5503580 : Vous avez tout dit ou presque. En tous cas, l'essentiel !

  • M5503580 le jeudi 15 jan 2015 à 18:05

    J'ai participé aux regroupements en solidarité avec les victimes innocentes de ces attentas, je suis attaché à la liberté de la presse, mais je n'ai jamais acheté Charlie Hebdo car je ne considérais pas cela comme de la presse (ça ne m'aide pas à me faire une opinion). Ce qui est sur c'est que la bêtise des terroristes est sans limite, puisqu'ils ont fait d'un journal à la diffusion confidentielle un best seller mondial ( pas sur pour autant que cette célébrité résiste à sa lecture).

  • M8252219 le jeudi 15 jan 2015 à 17:58

    Une religion doit aider l'humain à s'élever et non le soumettre par des interdictions de la vie courante de 1500 ans