Charles Pasqua : un dernier adieu aux Invalides

le
0
Charles Pasqua, au palais de l'Élysée, le 7 janvier 2009.
Charles Pasqua, au palais de l'Élysée, le 7 janvier 2009.

 

Les obsèques de l'ancien ministre Charles Pasqua, décédé lundi à l?âge de 88 ans, ont eu lieu à la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Une messe s'est tenue à 11 heures. De nombreuses personnalités comme Brice Hortefeux, Jacques Toubon, ou encore Nathalie Kosciusko-Morizet étaient présentes.

Henri Guaino, député des Républicains, qui avait déjà évoqué dans la semaine sa "très profonde tristesse personnelle", lui a rendu un vibrant hommage. "Charles Pasqua est mort, comment le croire. Il connaissait tous les secrets de la République, mais n'en a révélé aucun, question d'honneur", a-t-il lancé durant son discours. Pour lui, Charles Pasqua était une "légende", et "une légende ne meurt jamais". Gérard Larcher, président du Sénat, a lui aussi fait un discours, évoquant un homme "attentif à nos joies, à nos peines, pétri de gentillesse".

L'ancien sénateur sera inhumé lundi prochain dans le caveau familial de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, où repose son fils unique, mort en février dernier.

Pilier de la famille gaulliste et parrain politique de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy, Charles Pasqua est décédé lundi des suites d'un accident cardiaque. Ancien ministre de l'Intérieur, ex-sénateur des Hauts-de-Seine, il avait mis un terme en 2011 à sa carrière politique, marquée par une part d'ombre liée à ses activités au sein de services d'ordre parallèles, ses réseaux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant