Charles Consigny : "L'État ne prend pas le problème de la délinquance à bras-le-corps"

le
0
Pour Charles Consigny, l'État ne prend pas le problème de la délinquance à bras-le-corps.
Pour Charles Consigny, l'État ne prend pas le problème de la délinquance à bras-le-corps.

Cette semaine, le débat de Ne nous fâchons pas est consacré au bilan du gouvernement en matière de sécurité. Il y a un peu plus de deux ans, l'actuel Premier ministre, alors ministre de l'Intérieur, mettait en place les ZSP, les "zones de sécurité prioritaires". Ce dispositif est-il un acronyme de plus ou une réponse à l'insécurité ? Nos deux débatteurs reviennent également sur la visite de Manuel Valls à Marseille : alors qu'il venait présenter les chiffres en matière de sécurité, des tirs de kalachnikov ont été entendus dans la cité de la Castellane. Charles Consigny donne son opinion à ce sujet.

RETROUVEZ la dernière émission de Ne nous fâchons pas : Hollande, toujours plus populaire ?

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant