Cese : François Hollande poursuit son mercato

le
0
Jean-Luc Bennahmias nommé jeudi au Cese. Venu du MoDem, il dirige aujourd'hui le Front démocrate, qui prône le rapprochement des écolos avec le chef de l'État.
Jean-Luc Bennahmias nommé jeudi au Cese. Venu du MoDem, il dirige aujourd'hui le Front démocrate, qui prône le rapprochement des écolos avec le chef de l'État.

Parmi les 233 membres du Conseil économique, social et environnemental (Cese) renouvelés le 15 novembre, 40 sont nommés par le gouvernement. Parmi ces heureux élus, connus jeudi en conseil des ministres, combien doivent leur nomination à leur proximité avec le pouvoir ? Pas tant que cela, en fait, sans doute entre cinq et dix.

Certains sont à la limite : Muriel Hurtis doit-elle son intronisation dans le palais d'Iéna à sa condition d'athlète ou à son appel en faveur du candidat Hollande en avril 2012 ? Le cinéaste Régis Wargnier la côtoiera-t-il parce qu'il a aussi soutenu Hollande en 2012 (il a notamment été vu au meeting de Rennes, en avril 2012) ? Benoît Thieulin a certes figuré dans l'équipe de Ségolène Royal en 2007 et accompagne le PS depuis ; mais on ne peut passer sous silence le fait qu'il a créé une entreprise du Web (la Netscouade) et qu'il dirige le Conseil national du numérique ? grâce, déjà, à François Hollande !

D'autres nominations prêtent moins à l'hésitation. Jean-Marie Cambacérès, par exemple. L'homme cumule les atouts pour être nommé : lobbyiste, il est un ami proche et de longue date du président de la République, a fait l'ENA avec lui (promotion Voltaire, donc...), l'a toujours soutenu politiquement. Dans une moindre mesure, Jacky Bontems peut aussi remercier le chef de l'État : il l'a soutenu dès 2009 dans sa longue marche vers l'Élysée, du temps où le député de Corrèze restait scotché...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant