CES de Las Vegas : Emmanuel Macron, nouveau héraut de la French Tech

le
0
Emmanuel Macron revient cette année à Las Vegas porter les couleurs de la French Tech, avant de partir vanter les mérites de la France dans la Silicon Valley.
Emmanuel Macron revient cette année à Las Vegas porter les couleurs de la French Tech, avant de partir vanter les mérites de la France dans la Silicon Valley.

Le high-tech ressemble parfois au rugby : pour avancer et marquer des points, il faut à la fois jouer collectif et pouvoir compter sur des individualités fortes. Bien sûr, parmi les très nombreuses start-up françaises présentes cette semaine au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, quelques-unes sont en première ligne, de par le succès qu'elles rencontrent déjà, tel Parrot, Withings ou Netatmo. Mais de nombreuses autres, moins connues, se sont rassemblées pour présenter leurs innovations au sein de l'Eureka Park.  Objectif : accroître leur visibilité, séduire les investisseurs et trouver des distributeurs. L'an passé, avec plus de 160 entreprises, dont 66 start-up, la France était déjà la première délégation européenne, et la deuxième au monde en nombre de start-up présentes, derrière les États-Unis.

Première délégation étrangère

Cette année, avec 190 entreprises, la French Tech constitue la première délégation étrangère au CES de Las Vegas, loin devant la Grande-Bretagne ou Israël. Au total, 128 start-up de la French Tech seront présentes sur l'espace Eureka Park, ce qui double la présence française sur cet espace par rapport à 2015. Ainsi, près d'une start-up sur trois au sein de l'Eureka Park sera originaire de France. Leur mission, à des milliers de kilomètres d'un pays durement touché par les attentats, de Charlie au 13 novembre, sera de porter sur leurs ailes connectées une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant