Ces 23 projets d'urbanisme rapporteraient 1 milliard d'euros à la ville de Paris

le
1

L’appel à projet lancé par la Mairie pour «réinventer Paris» a connu un grand succès : 75 projets ont été sélectionnés. Ils pourraient générer 800 millions d’euros voire plus de ressources pour la Ville.

Les succès d’estime, c’est bien mais s’ils se doublent d’un succès financier, c’est mieux. La Mairie de Paris semble bien partie pour remporter la mise avec son opération «Réinventer Paris», un appel à projet pour valoriser 23 sites de la Ville. L’idée lancée par l’adjoint à l’urbanisme de la Ville, Jean-Louis Missika, permettrait à la fois de faire souffler un vent de fraîcheur sur l’aménagement de la capitale et d’apporter des ressources bienvenues aux finances parisiennes.

Selon le chiffrage effectué par le quotidien Les Echos, en additionnant les propositions les mieux disantes pour chacun des 23 sites retenus, la valorisation obtenue dépasserait le milliard d’euros. Un chiffre que Jean-Louis Missika estime hors d’atteinte, sachant que la municipalité ne favorise pas systématiquement les offres les plus rémunératrices pour tenir compte aussi des propositions les plus innovantes. Il admet cependant, dans Les Echos : «les propositions que nous avons reçues nous ont rassuré car elles sont en ligne avec le marché».

Un jury international pour trancher

Au final, les différents projets devraient rapporter à la Ville entre 500 et 800 millions d’euros au bas mots. Certaines propositions, comme celle concernant une parcelle de 2200 m² de la ZAC Clichy-Batignolles auraient par exemple suscité des propositions financières deux fois plus élevées que les estimations. Les 75 projets pré-sélectionnés sont actuellement en cours de finalisation de leurs dossiers et un jury international devrait désigner les lauréats avant la fin de l’hiver.

Des sites et des projets particulièrement variés, depuis une dent creuse dans le 19e arrondissement avec un terrain nu de 250 m² jusqu’au mastodonte du boulevard Morland. Avec ses 40.000 m², cet immeuble qui borde le Marais et la Seine et qui hébergeait la préfecture de Paris, devrait à lui seul rapporter plus de 130 millions d’euros. Par ailleurs, plusieurs hôtels particuliers dans les 4e, 5e et 17e arrondissements figurent parmi les sites sites à valoriser.

Inventaire à la Prévert

Un inventaire à la Prévert où des friches industrielles côtoient une gare désaffectée (dans le 13e arrondissement) ou un parking de bus (17e arrondissement). La Ville réussit même le tour de force de réinventer l’air de la capitale puisque l’un des 23 projets concerne un immeuble-pont à installer au-dessus du périphérique à hauteur de la Porte des Ternes. Un activisme de la municipalité qui fait grincer les dents de certains opposants notant que la Mairie adopte d’un côté une charte antispéculation immobilière et de l’autre se débrouille pour maximiser les revenus de son propre patrimoine.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mcarre1 le mardi 22 sept 2015 à 22:18

    Ah ben, si ça rapporte du pognon, on comprend mieux pourquoi certains sites seront défigurés.