Cecil le lion : la colère ne faiblit pas

le
1
James Palmer pose fièrement devant sa proie, une photo qui a particulièrement révolté les internautes.
James Palmer pose fièrement devant sa proie, une photo qui a particulièrement révolté les internautes.

L'affaire suscite une émotion mondiale depuis l'annonce du meurtre et de la décapitation du lion Cecil, célébrité du parc national Hwange au Zimbabwe, par un riche dentiste américain. Terminator lui-même a condamné le chasseur, Schwarzie jugeant que tuer des lions "n'était pas courageux" et lui conseillant de plutôt rejoindre l'armée.

Mais la chasse à l'homme ne se limite plus aux réseaux sociaux. Des dizaines de manifestants qui ont campé ce mercredi avec affiches et haut-parleurs devant la maison de Walter James Palmer, dans une banlieue de Minneapolis. L'homme est devenu la cible des organisations de protection des animaux, mais aussi de voisins et de patients, choqués par son geste.

Palmer invisible

Chasseur de gros gibier, Walter James Palmer a déjà connu des déboires avec la justice pour avoir exercé sa passion hors du cadre légal. Invisible pour l'instant, l'Américain a rejeté dans un communiqué toute responsabilité, accusant les guides locaux de l'avoir mal informé. Au Zimbabwe, deux hommes dont l'organisateur du safari ont été déférés devant un tribunal.

La traque continue pour retrouver Walter Palmer, et une enquête a été ouverte aux États-Unis par les autorités de protection de la faune. Depuis que son nom est sorti dans la presse, l'Américain se cache.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • angelicc le vendredi 31 juil 2015 à 12:28

    la chasse à James Palmer commence ! chaqu'un son tour ! Allons nous retrouver sa tête accrochée à un mur ?