Cazeneuve : "Il n'y a en Corse de place ni pour la violence ni pour le racisme"

le
1
Bernard Cazeneuve s'est rendu mercredi 30 décembre en Corse.
Bernard Cazeneuve s'est rendu mercredi 30 décembre en Corse.

En Corse, Bernard Cazeneuve a réaffirmé l'autorité de l'État, tout comme Manuel Valls dans un entretien ce mardi au Parisien

. Le ministre de l'Intérieur s'est entretenu avec les pompiers et les forces de l'ordre ainsi qu'avec les habitants du quartier des Jardins de l'empereur, théâtre de violences suivies de débordements racistes depuis Noël. « Il n'y a en Corse de place ni pour la violence ni pour le racisme. Et je suis convaincu que c'est là la volonté de l'ensemble de ceux qui vivent en Corse », a déclaré le ministre en arpentant un terrain de sport de ce quartier populaire.

« C'est la volonté des élus de Corse qui, dans la multiplicité de leurs sensibilités, se sont exprimés de façon extrêmement claire, extrêmement nette et de façon absolument responsable pour condamner ces actes, ce dont je veux les remercier ici à Ajaccio », a ajouté le ministre. Accompagné de plusieurs responsables politiques et administratifs de l'île, notamment le préfet de Corse Christophe Mirmand, le procureur d'Ajaccio Éric Bouillard et le maire de la ville Laurent Marchangeli (LR), Bernard Cazeneuve s'est d'abord rendu à la caserne des pompiers agressés le soir de Noël dans un quartier populaire. Il y a salué les quatre fonctionnaires présents dans le camion d'intervention le soir des faits.

La sécurité sera...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 le mercredi 30 déc 2015 à 14:39

    Le peuple CORSE le sait d'aiileurs c'est la seule région sans élus FN