Cazeneuve déplore une campagne "irresponsable" contre la police

le
8
CAZENEUVE PARLE DE CAMPAGNE "IRRESPONSABLE" CONTRE LA POLICE
CAZENEUVE PARLE DE CAMPAGNE "IRRESPONSABLE" CONTRE LA POLICE

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a dénoncé mardi des "campagnes irresponsables et médiocres" contre la police, faisant allusion à une affiche d'une branche de la CGT déplorant des violences policières.

Sur cette affiche, qui a hérissé les syndicats de policiers, apparaissent une matraque, un écusson de CRS et une flaque de sang, assortis de l'inscription "la police doit protéger les citoyens et non les frapper, stop à la violence".

"Ce ne sont pas des campagnes irresponsables et médiocres qui parviendront à abîmer l'image que les Français ont des policiers et des gendarmes, ni la gratitude qu'ils aiment à leur témoigner", a déclaré Bernard Cazeneuve. "Les Français, soyez-en sûrs, savent ce qu'ils vous doivent", a également dit le ministre lors de ce discours, place Beauvau.

Le syndicat Synergie Officiers a vu dans l'affiche de la CGT un "déferlement de haine et de violence à l'égard de la police", Alliance Police nationale "un appel à la haine", l'Unsa Police "une insulte faite aux CRS" et Unité SGP Police-Force Ouvrière un message "indigne d’une organisation syndicale".

La classe politique a également réagi à la polémique, y compris à gauche où le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a parlé sur France 2 d'un symptôme de la "gauchisation" de la CGT.

Interrogé par BFM TV en marge du 51e congrès de son syndicat à Marseille, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a pris ses distances avec l'initiative d'Info'Com, la section des salariés de l'information et la communication.

"Cette affiche, elle n'est pas sur le site de la confédération CGT, c'est une affiche d'un syndicat de la CGT. Chaque syndicat à la CGT a ses formes d'expression", a-t-il dit. "Sur le fond, je pense que cette affiche veut dénoncer ceux qui donnent les ordres aux policiers et non pas le travail des policiers", a ajouté Philippe Martinez.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • CHANOMAR il y a 8 mois

    Une question quand même quand une rue est dépouillée détruite et des centaines de policiers et crs autour et pas un qui bouge un peu gros ou quand dans une émission on vois une dizaine de policier partir en courant car ils sont agresser dans un cité a Marseille un autre question

  • M7403983 il y a 8 mois

    Mr Cazeneuve devrait savoir que l'enfer est pavé de mauvaises ou de bonnes intentions .... C'est à géométrie variable . Il n'y a qu'à voir le sort réservé à Mr Le Paon qui ne cesse de vouloir se recaser ...

  • schalle6 il y a 8 mois

    PzKpfw = Il n'y a pas besoin de demander d'où il sort celui là, peut être un ''suédois''? non?

  • schalle6 il y a 8 mois

    Il faut coffrer ce Martinez mal faisant, fossoyeur de notre pays et de nos entreprises! HONNEUR à Notre police , nos gendarmes et CRS! Mais qu'attend l'état de droit pour faire table rase de tous ces voyous?

  • dupon666 il y a 8 mois

    La police est faite pour obeir à ceux qui la commandent......et quand on voit qui commande....

  • M8252219 il y a 8 mois

    Le président de la CGT devrait être interpellé et interrogé pour diffamation envers l'état et ses services de police.

  • aerosp il y a 8 mois

    le roquet d'un 1,5 mètres

  • PzKpfw il y a 8 mois

    D'un coté des types qui balancent des grenades offensives, faites pour tuer, et qui tuent hélas, ca reste du meurtre couvert par l'Etat. Les retraités tabasés lors de manif et j'en passe. On rappelle que pour votre bien, l'etat a le monopole de la violence, y compris contre ses propres citoyens. Surtout contre eux...