Catholiques ou protestants, à chacun son mariage

le , mis à jour le
0
Sacrement ou bénédiction ? Catholiques et protestants n'ont pas la même définition du mariage.
Sacrement ou bénédiction ? Catholiques et protestants n'ont pas la même définition du mariage.

En acceptant de "pratiquer une bénédiction liturgique des couples mariés de même sexe qui veulent placer leur alliance devant Dieu", l'Église protestante unie de France accomplit un geste fort à l'endroit des homosexuels. Fort et habile. En effet, cette décision, votée à une écrasante majorité par les membres de son synode - 97 voix pour et trois contre - n'est nullement contraignante. "Elle ne s'impose à aucun pasteur", précise le communiqué final. Habile aussi, car ce texte précise qu'il s'agit de "bénir" - et non de marier - des couples qui se seront au préalable mariés civilement. Une valeur différente"Chez les protestants, le mariage est une institution humaine respectable et non vénérable. Il s'agit de donner une dimension spirituelle à une union existante, commente Odon Vallet, historien des religions et auteur de Dieu et les religions en 101 questions (Albin Michel). Chez les catholiques, le mariage est un sacrement, il a une valeur divine et non humaine, il est valable en tout temps et en tout lieu. L'humain ne peut le changer, c'est un don de Dieu." Ce choix politique de l'Église protestante unifiée de France, dans laquelle se reconnaissent environ un tiers des protestants de France, soit 400 000 fidèles, s'explique historiquement, selon ce spécialiste des religions : "Montesquieu notait que le protestant est républicain", il accompagne plus volontiers les changements de société, les évolutions juridiques, il se révèle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant