Catastrophe en Gironde - Hollande : "Le gouvernement français est mobilisé"

le
2
Le président français François Hollande achève ce vendredi une visite officielle de deux jours à Athènes, en Grèce. 
Le président français François Hollande achève ce vendredi une visite officielle de deux jours à Athènes, en Grèce. 

Le gouvernement français "est totalement mobilisé" après l'accident mortel où ont trouvé la mort ce vendredi 42 personnes dans une collision entre un camion et un car près de Libourne, dans le département de la Gironde, a déclaré le président français François Hollande à Athènes. "Le gouvernement français est totalement mobilisé sur cette terrible tragédie", a précisé François Hollande, quelques minutes avant le début de ses entretiens à Athènes avec le Premier ministre grec, Alexis Tsipras.

Le président français, qui achève ce vendredi une visite officielle de deux jours à Athènes dont l'objectif est d'apporter son soutien à la Grèce pour sortir de la crise, a fait part de sa "tristesse". "Ma joie serait totale (pour cette visite à Athènes) s'il n'y a avait pas eu ce terrible accident en France dans ces dernières heures qui a provoqué la mort d'une quarantaine de personnes", a déclaré le président de la République.

Quarante-deux personnes, pour la plupart des personnes âgées, ont été tuées, brûlées vives, ce vendredi matin, dans une collision entre un autocar et un camion près de Libourne en Gironde, ont indiqué à l'AFP les pompiers et la préfecture de Gironde. La collision frontale s'est produite sur la commune de Puisseguin, sur la route départementale 123, au nord de Bordeaux. Les deux véhicules se sont embrasés aussitôt, ont précisé les pompiers. Il s'agit de l'accident de la route le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 23 oct 2015 à 11:04

    Par contre faire tuer volontairement 42 soldats dans les campagnes militaires perdues d'avance, ça c'est grandiose....mais évitable.

  • frk987 le vendredi 23 oct 2015 à 11:03

    Gouvernement mobilisé...ils veulent ressusciter les morts.....dans le ridicule on ne peut faire pire. Exploiter le chagrin des familles, sacrés socialos !!!!