Cannes 2016 : Palme de la récupération politique

le , mis à jour le
0
Ken Loach, lauréat de la palme d'or 2016.
Ken Loach, lauréat de la palme d'or 2016.

C'était sa seconde Palme. Ce dimanche soir à Cannes, le réalisateur britannique Ken Loach a remporté le prestigieux prix au Festival international du film pour Moi, Daniel Blake. Une fois les remerciements d'usage effectués sur scène, le réalisateur engagé a souhaité mettre en garde l'Europe contre les politiques d'austérité et la montée de l'extrême droite : « Recevoir la Palme, c'est quelque chose d'un peu curieux car il faut se rappeler que les personnages qui ont inspiré ce film sont les pauvres de la cinquième puissance mondiale qu'est l'Angleterre », a commencé le réalisateur avant de continuer : « Le cinéma fait vivre notre imagination, apporte au monde le rêve mais nous présente le vrai monde dans lequel nous vivons. Mais ce monde se trouve dans une situation dangereuse. Nous sommes au bord d'un projet d'austérité, qui est conduit par des idées que nous appelons néolibérales qui risquent de nous mener à la catastrophe. Ces pratiques ont entraîné dans la misère des millions de personnes, de la Grèce au Portugal, avec une petite minorité qui s'enrichit de manière honteuse », a déclaré le réalisateur de Looking For Eric, sous les applaudissements d'une partie de la salle. Puis de conclure : « Nous approchons de périodes de désespoir, dont l'extrême droite peut profiter. Certains d'entre nous sont assez âgés pour se rappeler de ce que ça a pu donner. Donc nous devons dire qu'autre chose est possible. Un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant