Campagne d'affichage polémique à Béziers : Robert Ménard récidive

le , mis à jour le
0
La nouvelle campagne de Robert Ménard défraye (encore) la chronique.
La nouvelle campagne de Robert Ménard défraye (encore) la chronique.

Le maire apparenté FN de Béziers continue décidément à faire parler de lui. Mardi, Robert Ménard a lancé une nouvelle campagne d'affichage provocante pour dénoncer l'extension imminente d'un centre d'accueil de demandeurs d'asile (Cada) dans sa ville. Sur ces photomontages grand format, des individus noirs et basanés photographiés de dos affleurent au pied de la cathédrale Saint-Nazaire. En guise de légende, les commentaires suivants : « L'État nous les impose », « Ça y est, ils arrivent? » ou encore « Les migrants dans notre centre-ville ! »

Leur inventeur, à qui l'on doit entre autres les posters controversés sur le « nouvel ami » de la police municipale de Béziers ? pour rappel : un pistolet ?, a justifié son initiative dans un communiqué : « La mairie de Béziers a appris hier qu'un nouveau centre d'accueil de demandeurs d'asile ouvrirait très prochainement. Un de plus. Et en plein centre-ville », ajoute l'ancien journaliste. Seulement voilà, aucun Cada ne devrait voir le jour dans la commune héraultaise. Seule la capacité d'accueil de la structure déjà existante va bientôt s'étendre pour atteindre 90 places, au lieu des 50 actuelles. Au total, Béziers comprend deux centres d'accueil. Ni plus ni moins. Sur la Toile, de nombreux internautes ont d'emblée manifesté leur hostilité à l'égard d'une campagne jugée inique et mensongère.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant