Camp de réfugiés à Paris : trois arrondissements en lice

le , mis à jour le
1
Campement de migrants dans les Jardins d'Éole à Paris le 4 juin 2016 dans le 18e arrondissement de Paris. (Photo d'illustration).
Campement de migrants dans les Jardins d'Éole à Paris le 4 juin 2016 dans le 18e arrondissement de Paris. (Photo d'illustration).

La maire de Paris, Anne Hidalgo, avait annoncé la création d'un camp de réfugiés dans la capitale, le 31 mai. Mais, jusque-là, sa localisation n'avait pas été précisée. En annonçant, ce mercredi matin, qu'il serait installé porte de la Chapelle, d'ici la fin de l'été, le site MyTF1News s'est attiré les foudres du service de presse de l'hôtel de ville. L'entourage du premier adjoint dément, en effet, formellement que le site ait été arrêté.

« Des expertises sont en cours et la décision n'est pas prise », évacue le service de presse de la mairie. Il est, en revanche, confirmé que le périmètre actuellement à l'étude est bien situé dans le nord de Paris à cheval sur trois arrondissements : 18e, 19e et 20e. « Cette localisation tient compte du fait que ces arrondissements sont des points de convergence pour les migrants qui y ont d'ailleurs multiplié les campements sauvages ces derniers mois », évoque-t-on à l'hôtel de ville.

Comme le pointe le sociologue, spécialiste des migrations, Olivier Peyroux, « Paris est devenue une sorte de base arrière pour les réfugiés, candidats à l'émigration vers la Grande-Bretagne ». L'axe gare du Nord-boulevard de la Chapelle est devenu un carrefour pour des milliers de migrants en transit. Les conseillers d'Anne Hidalgo redoutent néanmoins qu'une annonce prématurée du site du campement ne donne lieu à une levée de boucliers des riverains, comme cela a pu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • godardja il y a 6 mois

    Pourquoi faut-il absolument créer un camp de réfugiés à Paris intra-muros ? Insensé