Cambadélis s'explique sur son parcours universitaire

le
1
Jean-Christophe Cambadélis concède qu'il a obtenu un passage en maîtrise sans avoir validé sa licence, une procédure légale et courante.
Jean-Christophe Cambadélis concède qu'il a obtenu un passage en maîtrise sans avoir validé sa licence, une procédure légale et courante.

Entre Laurent Mauduit, le journaliste de Médiapart, et Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS, c'est une longue histoire qui se règle aujourd'hui dans un livre, À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient (1), 40 ans après leurs années communes chez les trotskystes de l'OCI. Dans ce livre, Mauduit s'appuie sur des témoignages pour accuser Cambadélis d'avoir produit un faux diplôme universitaire à en-tête de l'université du Mans afin de s'inscrire en thèse à Jussieu. L'obtention de son doctorat aurait été facilitée par le choix d'un directeur de thèse, Pierre Fougeyrollas, lui aussi membre de l'OCI.Devant une telle accusation, Jean-Christophe Cambadélis hausse les épaules, un peu amusé. "Il manque une pièce à Laurent Mauduit qui a été induit en erreur. Je n'ai pas produit de faux diplôme de l'université du Mans, jure-t-il. J'ai bénéficié d'une dérogation pour "compétences acquises" signée par le président de l'université de Jussieu, Jean-Jacques Fol, afin de passer de la licence à la maîtrise alors que je n'avais pas validé toutes mes matières. Ce document, manifestement, Laurent Mauduit ne le possède pas. Normalement, j'aurais dû redoubler. Ça me faisait suer. J'ai donc demandé cette dérogation et je l'ai obtenue. C'est une pratique tout à fait légale et courante. Puis, ensuite, ma scolarité a repris son cours : j'ai eu ma maîtrise, etc., jusqu'à mon doctorat. Par ailleurs, Mauduit trouve que ma...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le jeudi 18 sept 2014 à 08:19

    "J'aurais du redoubler et ça me faisait suer". Traduction : Grâce a mes copains, j'ai eu un passe droit. Moi quand j'ai planté ma licence, j'ai repiqué l'année, comme tous les gens dans mon cas. Proposition : "La défaite guette le PS et ça me fait suer". Et ouais, mais devant le peuple souverain, il n'y a pas de passe droit.