Calvados : l'ex-petit ami de l'ado reconnaît être l'auteur des photos intimes

le , mis à jour le
3
Des photos dénudées d'une jeune fille ont été diffusées de portable en portable parmi les élèves de son lycée, la poussant au suicide (illustration).
Des photos dénudées d'une jeune fille ont été diffusées de portable en portable parmi les élèves de son lycée, la poussant au suicide (illustration).

Alors que les obsèques de la lycéenne de 15 ans Juliette ont été célébrées hier en l'église de Courtonne-la-Meurdrac, petit village proche de Lisieux (Calvados), l'ex-petit ami de Juliette a reconnu être l'auteur des photos intimes publiées sur Facebook. Il risque des poursuites judiciaires. Retour sur la chronologie de cette affaire. Dans la matinée du 3 mars 2016, l'adolescente quitte sa mère après l'avoir, comme toujours, embrassée. Au lieu de se rendre au lycée Marcel-Gambier de Lisieux, où elle est en seconde, elle se place au milieu de la voie ferrée entre Deauville et Lisieux : le conducteur du TER ne peut rien faire pour l'éviter.

L'enquête de police auprès des proches de Juliette et surtout au sein du lycée aboutit rapidement : depuis plusieurs semaines circulaient des photos personnelles, voire intimes, de la jeune fille. Qui ne l'a pas supporté. Au point d'avoir fait une première tentative de suicide dans une petite gare : ses amies l'ont retenue. « Juliette leur a juré qu'elle ne recommencerait pas et leur a fait promettre le silence », a déclaré Véronique, la mère de l'adolescente, à l'hebdomadaire Le Pays d'Auge. Infirmière, la mère assure avoir mis en garde sa fille sur les dangers des réseaux sociaux. Deux fois par mois, elle vérifiait le compte Facebook de Juliette, lui demandant de retirer des photos où elle apparaissait trop maquillée.

Servir d'exemple

Et d'évoquer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8603854 il y a 9 mois

    Première règle de résistance à la bêtise à inculquer aux enfants:mépriser les bêlements du troupeau.

  • charleco il y a 9 mois

    Il y a du bon et du moins bon, c'est à chacun de faire la part des choses. Des gamins mal élevés, c'est de toutes les époques, la différence, c'est qu'internet amplifie l'audience et la portée des images et des paroles.

  • pbenard6 il y a 9 mois

    les réseaux sociaux sont des poubelles