Calais : un Britannique risque la prison pour avoir caché une réfugiée de 4 ans

le
0
Une jeune réfugiée dans la jungle de Calais, photo d'illustration.
Une jeune réfugiée dans la jungle de Calais, photo d'illustration.

Rob Lawrie a été arrêté le 24 octobre dernier par la police française. Dans sa voiture, il transportait une petite Afghane de 4 ans, Bahar Ahmadi, qu'il avait rencontrée dans la jungle de Calais et qu'il voulait ramener à Leeds, aux côtés de ses parents. « Son père m'a demandé plusieurs fois de la prendre avec moi et j'avais toujours refusé. Et puis, lors de mon dernier passage, nous étions assis autour d'un feu de camp, Bahar était assise sur mes genoux et elle s'est pelotonnée contre moi et s'est endormie dans mes bras. C'était un de ces moments, et j'ai juste dit : Ce n'est pas une vie pour une enfant de quatre ans. J'ai perdu toute rationalité, je savais ce que j'avais à faire », a expliqué l'ancien soldat à la BBC.

L'ex-soldat britannique comparaîtra devant la justice française en janvier prochain, il risque cinq ans de prison pour « crime de compassion ». Une menace qui a ému beaucoup d'internautes sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter.« Des milliers d'enfants risquent de mourir de froid »

Une pétition a même été créée et a recueilli, à ce jour (8 novembre -15 h), plus de 43 000 signatures tandis qu'une autre pétition française, adressée à Christiane Taubira, plus de 1 000.Rob Lawrie reconnaît que son geste était « stupide et illégal » mais ne le regrette pas. « Tant que l'attitude des hommes politiques envers les réfugiés ne changera pas, les gens capables de ressentir de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant