Calais frôle le drame avec un exercice alerte attentat

le
1
Les CRS présents sur le port de Calais vendredi 30 septembre ont cru à un attentat, alors qu'il s'agissait d'un exercice.
Les CRS présents sur le port de Calais vendredi 30 septembre ont cru à un attentat, alors qu'il s'agissait d'un exercice.

Vendredi 30 septembre, les CRS ont vraiment cru à une tentative d'attentat à Calais. Ce matin-là, un employé du port les avertit qu'une femme s'est fait remettre des « armes longues à la grille d'entrée », rapporte La Voix du Nord. Aussitôt, les hommes de la patrouille en mission renfort PAF (police aux frontières) repèrent la femme qui se dirige alors à pied vers le quai d'embarquement et l'interpellent, arme à la main.

Problème : il ne s'agissait que d'un simple exercice organisé par les services de sécurité du port, qui avaient oublié d'en avertir les CRS? L'histoire est racontée dans un tract de l'Unsa Police diffusé sur les réseaux sociaux, titré « Port de Calais : l'exercice Alerte Attentat a failli tourner au drame. » Le syndicat raconte comment s'est déroulée cette scène surréaliste.

« Elle aurait pu se prendre une balle en pleine tête »

C'est la femme cobaye, mise en joue par les CRS, qui a elle-même averti les policiers qu'il s'agissait d'un exercice. Ce qu'est venu ensuite confirmer un employé du port. L'Unsa Police dénonce un manque de communication « inadmissible ». « Une meilleure coordination des différents intervenants sur le port de Calais serait souhaitable. Tous les services de l'État doivent être avisés avant de faire ce genre d'exercice pour éviter un accident. » Et vu le contexte actuellement très tendu à Calais avec la crise des migrants, « ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 il y a un mois

    Si c'est la réalité ... cela en dit long . Je vous laisse imaginer le reste ... dans l'exécution des actes dits régaliens via décisions de justice, lorsque celle ci agit .