Calais : au coeur du centre d'accueil des migrants

le
0
Des migrants au centre d'accueil Jules-Ferry de Calais, en avril 2015.
Des migrants au centre d'accueil Jules-Ferry de Calais, en avril 2015.

Pour entrer dans ce lieu, il faut montrer patte blanche. Les journalistes munis de caméras ne sont pas franchement les bienvenus. Beaucoup de monde, beaucoup de circulation, beaucoup d'attente. Au centre d'accueil Jules-Ferry, destiné aux migrants de Calais, chacun vient demander quelque chose, à l'abri des regards et des jugements. Ouvert il y a à peine cinq mois à la demande des autorités, ce centre fournit des toilettes, un accès à l'eau potable et un repas chaud. "Une première en Europe", selon le directeur. Depuis mi-avril, les bénévoles de l'association La Vie active, qui pilote le lieu, ont aussi mis à disposition un hébergement de 100 places pour les femmes et les enfants, des douches, une laverie et près de 300 prises de recharge pour les téléphones.

Le personnel de Jules-Ferry est composé de travailleurs sociaux qui accompagnent également les migrants dans leurs demandes d'asile, notamment, encouragées par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, venu répéter lundi à Calais les engagements de l'État. "Trop de migrants qui pourraient bénéficier de l'asile en France hésitent encore", dans l'espoir de gagner la Grande-Bretagne, a déclaré le ministre. Nous devons leur faire comprendre clairement que l'asile en France est la meilleure chance pour eux."

Des démarches pourtant difficiles à mettre en oeuvre, même pour les bénévoles du centre qui croulent sous les demandes urgentes du quotidien : transport à l'hôpital,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant