Cachemire : la frontière de feu

le
0
La LOC (line of control) : cette ligne de démarcation qui traverse le Cachemire a tendance à s'ériger en frontière officielle au grand dam du Pakistan qui dénonce une occupation indienne.
La LOC (line of control) : cette ligne de démarcation qui traverse le Cachemire a tendance à s'ériger en frontière officielle au grand dam du Pakistan qui dénonce une occupation indienne.

S'étirant sur 740 kilomètres, la Ligne de contrôle (LOC) taille à la hache une frontière de facto entre l'Inde et le Pakistan. Tranchant les reliefs himalayens et les forêts, scindant les villages et les rivières, la LOC divise abruptement la province du Cachemire entre les frères ennemis. C'est sur cette ligne de feu que les soldats des deux armées, massés dans leurs avant-postes, se regardent en chiens de faïence. La LOC incarne un véritable face-à-face entre les deux puissances nucléaires, qui revendiquent chacune la totalité de la province à majorité musulmane. Malgré l'usure de la discorde et le cessez-le-feu signé en 2003, la situation à la frontière reste explosive. Les événements l'ont rappelé la nuit dernière : une opération commando spectaculaire revendiquée et lancée par l'Inde en territoire pakistanais a fait franchir un nouveau pas dans l'escalade des tensions.

Comme tout ce qui concerne le Cachemire, les faits eux-mêmes sont disputés par les deux nations. L'Inde revendique des « frappes chirurgicales » lancées sur des « bases terroristes » afin de neutraliser des combattants qui auraient été sur le point de franchir clandestinement la frontière pour lancer des attaques. De son côté, le Pakistan nie toute dimension terroriste et dénonce « une agression évidente » de l'Inde  avec « des échanges de tirs » ayant coûté la vie à deux de ses soldats.

?il pour ?il, dent pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant