Ça défouraille sec entre Tarantino et les policiers

le
0
Quentin Tarantino défile à New York le 24 octobre pour protester contre les violences policières. 
Quentin Tarantino défile à New York le 24 octobre pour protester contre les violences policières. 

La guerre est déclarée entre Quentin Tarantino et les policiers américains. Le 24 octobre, le réalisateur de Pulp Fiction participe à New York à un rassemblement pour dénoncer les violences policières. « Quand je vois des meurtres, je ne reste pas là sans rien faire? Il faut appeler les meurtriers des meurtriers. Je suis un homme avec une conscience et je suis ici pour montrer que je me tiens du côté des victimes », déclare Tarantino. Il ajoute que les autorités ne veulent pas s'occuper du problème, car, sinon, « ces policiers meurtriers seraient emprisonnés ou au moins inculpés ».

Furieux, des syndicats de policiers à New York, Los Angeles, Chicago ou encore Philadelphie ont appelé au boycott de ses films, notamment le prochain, Les Huit Salopards (The Hateful Eight), qui doit sortir en avant-première aux États-Unis le jour de Noël avant d'arriver sur tous les écrans début janvier. Différents responsables des syndicats ont en outre fustigé le réalisateur. Ainsi John McNesby, responsable d'un syndicat de policiers de Philadelphie, a asséné que Tarantino « a bien gagné sa vie avec ses films, en projetant une image violente de la société et un respect pour les criminels? ; il se révèle aussi qu'il déteste les flics ».

« Calomnieux »

Mardi, la passe d'armes se poursuit dans la presse. Quentin Tarantino a affirmé qu'il ne se sentait pas le moins du monde intimidé : « Ce qu'ils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant