C'est le moment de vendre vos sicav monétaires pour investir dans un PEA-PME

le , mis à jour le
5
Concrètement, le dispositif prend la forme d'un report d'imposition de la plus-value concernée. (© Fotolia)
Concrètement, le dispositif prend la forme d'un report d'imposition de la plus-value concernée. (© Fotolia)

C’est une opportunité qu’il serait dommage de laisser passer. Depuis le 1er avril 2016 et jusqu'au 31 mars 2017 seulement, vous pouvez céder vos Sicav et fonds communs de placement monétaires sans payer d’impôt sous réserve de réinvestir le produit de la vente dans un PEA-PME.

L’objectif est de réinjecter l’épargne, dite dormante, des particuliers, évaluée à 8 milliards, dans le tissu économique le plus dynamique. Car en trois ans d’existence, le PEA-PME, char­gé de mobiliser l’épargne en faveur des petites et moyen­nes entreprises (PME) et entre­prises de taille intermédiaire (ETI), n’a collecté que 670 millions d’euros alors que l’encours du PEA classique est de 82 milliards. 

Depuis 2010, les fonds monétaires servent des rendements dérisoires, voire négatifs compte tenu des frais. Le matelas de plus-values latentes est donc réduit à la portion congrue. Mais pour qui détient des Sicav et des fonds moné­taires depuis le début des années 2000, période où les taux d’intérêt pouvaient dépasser  4%, un arbitrage au profit du PEA-PME se justifie. D’autant que la Bourse est revenue à des niveaux attrayants. Voici nos conseils pour profiter du dispositif.

Vérifiez l’éligibilité de vos fonds et sicav monétaires

Avant de se lancer, il faut vérifier que les sicav ou FCP détenus appartiennent bien à la catégorie «monétaire» ou «monétaire à

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sardin0 il y a un mois

    "C'EST LE MOMENT !! ouuuais !! " Quand je lis ce genre de titre racoleur et surtout à CONTRE-TEMPS du cycle boursier.. (on est au +haut ! bande de kons du Revenu ! complices des gérants qui veulent fourguer leur papier, comme à chaque fois avant la purge..

  • y.batard il y a un mois

    Si je suis en accord sur le principe que le PEA est un paradis fiscal pour certaines opérations, j'admire le devoir de conseil du Revenu qui alloue des fonds initialement en trésorerie (donc pour lesquels on souhaitait avant tout une préservation du capital) vers des actifs plus dynamiques (avec alors une volatilité sur le capital investi)... On dirait une pub d'Axa qui encourage à sortir du Livret A pour aller sur les UC au travers de l'assurance-vie...

  • c.debarg il y a un mois

    donc ; les sivavs monétaires vont monter

  • jmlhomme il y a un mois

    Le dossier ressurgit....11 mois plus tard......mais la reponse est la meme.... Dommage pour ceux qui n'ont pas ouvert encore leur PEA PME car c'est la date d'ouverture qui compte d'ou la betise de ne pas faire au moins l'ouverture et de se renseigner comment optimiser ses PEA

  • jmlhomme le mercredi 13 avr 2016 à 18:15

    C'est bien sur une opportunité. Je me permets de préciser que chacun de ceux qui ont des PEA ou des PEA PME peuvent y placer des parts de SARL ou de SA ou SAS . C'est là une vraie opportunité si la structure réussit son développement.