"C'est inquiétant de voir des groupes étrangers venir faire leur marché en France" selon Jean Peyrelevade

le
7

Encadrement des salaires des patrons, rachat de fleurons et de start-up françaises par des entreprises étrangères, surtaxation des sociétés en France, fiscalité dissuasive pour les investisseurs, impact des taux bas sur les banques, mouvements de capitaux déstabilisants, marchés financiers désorientés : Jean Peyrelevade, banquier-conseil, ancien président du Crédit Lyonnais, réagit à l'actualité économique et politique. Ecorama du 23 mai 2016, présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sky888 il y a 8 mois

    les banques sauvées par la dévaluation de l EURO et il vient pleurnicher parceque la France est achtée par l etranger no limit blabla

  • jmlhomme il y a 8 mois

    Entre le resumé et le propos de M. Peyrelevade il y a une grande difference. Je propose à chacun d'écouter l'interview avant que de commenter le texte

  • noterb1 il y a 8 mois

    Apparemment les voisins servent toujours de modèle ... sauf quand cela dérange notre patronat . Je devrais plutôt dire le club des dirigeants puisqu'il s'agit d'une caste .

  • cletell3 il y a 8 mois

    depuis Mitterand qui a coulé les entreprises Française ce monsieur avec le Débit Lyonnais devrait se taire

  • surfer1 il y a 8 mois

    Les censure bourso roule pour qui ? On la croirait infiltrée par l'extrême gauche désormais. C'est le monde à l'envers ! Dès que l'on défend un tant soit peut l'actionnariat individuel, la censure cisaille immédiatement... C'est assez paradoxal pour un site de bourse...votre direction est au courant ?

  • Jermaup il y a 8 mois

    J'aimerais connaître la pertinence d'une analyse de banquier qui a été haut fonctionnaire toute sa vie, qui a été renfloué par contribuable du temps de sa présence à la tête du Crédit Lyonnais ... Bref du capitalisme facile, avec filet, ceinture et bretelles ...

  • psion il y a 8 mois

    Comment susciter l'investissement dans un pays où le France bashing est un sport national? Si des investisseurs étrangers achètent nos "fleurons" ce n'est pas par philanthropie , mais par intérêt bien compris ! Technip est une entreprise qui certes a vu son carnet de commande en baisse , eu égard au cours du pétrole ,mais qui dégage des marges enviables et détient une trésorerie égale au tiers de sa capitalisation ! 5 hedge founds ricains sont au capital ! Pourquoi ?