Bygmalion : le candidat Hollande à la rescousse du candidat Sarkozy ?

le
0
Lors de la campagne présidentielle de 2012, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont tenu des meetings dans trois mêmes salles en France : à Lille, Dijon et Besançon.
Lors de la campagne présidentielle de 2012, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont tenu des meetings dans trois mêmes salles en France : à Lille, Dijon et Besançon.

Les comptes de campagne de François Hollande à la rescousse de Nicolas Sarkozy ?

Le préfet Guillaume Lambert, directeur de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, compte bien sur les comptes de campagne de François Hollande pour faire triompher sa thèse dans l'affaire Bygmalion. Après avoir contraint la justice à commettre un expert-comptable pour analyser l'ensemble des factures du sous-traitant d'Event, la filiale événementielle de Bygmalion, l'ancien directeur de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, mis en examen dans cette affaire pour abus de confiance d'un montant de 18,5 millions, demande que ce même expert se penche sur les comptes de campagne de François Hollande. Guillaume Lambert exige une comparaison détaillée entre les factures fournies par les différents prestataires ayant participé à l'organisation des meetings des deux candidats, révèle i>Télé.

Les deux candidats ont à peu près tenu le même nombre de meetings : 40 pour le candidat François Hollande, pour un coût officiel de 9,4 millions d'euros, 43 meetings pour le candidat Nicolas Sarkozy, pour un coût officiel de 11,7 millions d'euros. Mais on sait depuis que l'UMP aurait réglé 18,5 millions d'euros supplémentaires. Ce qui situe le coût de la campagne de Nicolas Sarkozy à 30,2 millions d'euros. Soit un différentiel de 20,8 millions d'euros entre les deux campagnes.

Guillaume Lambert veut donc savoir où sont passés les 18 millions...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant