Bygmalion : Lavrilleux sèche sa convocation à l'UMP

le
1
Jérôme Lavrilleux en novembre 2012.
Jérôme Lavrilleux en novembre 2012.

Jérôme Lavrilleux préfère la compagnie des futurs commissaires européens à celle de ses camarades de l'UMP. L'ancien directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy avait rendez-vous mercredi après-midi au siège du parti pour contester la demande d'exclusion dont il fait l'objet. Selon BFM TV, il ne s'y est pas rendu... tout en se défendant d'avoir délibérément séché la convocation. "Je suis à Bruxelles jusqu'à 23 heures pour des votes après les auditions des futurs commissaires", s'est-il justifié auprès de la chaîne d'information. "C'est mon président de délégation et mon président de groupe qui m'ont demandé de rester à Bruxelles ce soir".Toujours selon BFM TV, un autre rendez-vous est fixé pour mercredi prochain, 15 octobre. Si Jérôme Lavrilleux ne s'y rendait pas, le bureau politique de l'UMP pourrait prononcer son exclusion le 21 octobre. "Pour le moment, je me tais. Mais si on m'exclut de ce parti auquel j'appartiens depuis vingt-cinq ans, alors je reprendrai ma liberté de parole et je parlerai", avertissait fin août Jérôme Lavrilleux dans un entretien au Parisien. Et d'ajouter : "Si on m'exclut de l'UMP, ça se réglera devant les tribunaux. J'ai déjà pris plusieurs avocats."

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.delan le mercredi 8 oct 2014 à 21:32

    Feraient mieux de faire profil bas à l'UMP sinon ils vont se prendre un missile dans la tête, ce Monsieur n'a surement pas pris des initiatives intempestives sans une couverture solide, très solide : celle de N.S.